Économiser la batterie de son smartphone, un combat moderne

Le smartphone est un outil merveilleux, mais son autonomie reste son principal défaut. Il est tout de même curieux que ces ingénieurs visionnaires qui nous promettaient un monde sans fil n’aient jamais pu régler ce problème qui oblige l’utilisateur à une recharge quotidienne de son appareil. Et à se trimballer avec une multitude de câbles dans ses bagages.

Sur le web, de multiples billets fleurissent pour indiquer comment économiser du temps de batterie. Notamment pour l’iPhone, chez qui le problème semble plus important qu’ailleurs.

A en croire les conseils plus ou moins pertinents, l’ennemi numéro un de la batterie de l’iPhone serait la géolocalisation. Ce merveilleux service qui passe son temps à calculer et recalculer la position de l’appareil est un incroyable bouffeur d’énergie. Il fonctionne sur de nombreuses applications même si celles-ci n’en ont a priori pas besoin. Il est donc urgent de désactiver la géoloc de la plupart des applis.

Le Wi-Fi serait tout aussi pénalisant, l’appareil cherchant constamment à s’y connecter, et à redoubler d’énergie si le signal est trop faible. Il faut donc penser à désactiver le Wi-Fi. Sauf à la maison, où le signal est suffisamment puissant. Il faut alors penser à désactiver les Données Cellulaires, car elles ne servent à rien. Tout comme le Bluetooth.

Il faudrait aussi désactiver tout ce qui est données push. Réception d’un mail ou alerte quelconque, à quoi bon être informé dans l’immédiat ? Non seulement ces nombreuses notifications nous déconcentrent, mais elles font perdre beaucoup d’énergie à notre batterie.

Le vibreur également serait source de consommation excessive, proportionnellement à son utilité. Tout comme ces petits bips qu’on entend lorsqu’on tapote le clavier ou qu’on prend une photo. Sont-ils vraiment utiles ?

La luminosité de l’écran coûte également très cher en consommation. Il faut penser à la baisser lorsqu’on ne lit pas. D’ailleurs, il est conseillé de mettre l’écran en veille dès qu’on n’utilise plus son téléphone. Il faut penser à programmer le verrouillage auto à moins d’une minute.

Il faudrait également désactiver l’égaliseur de volume qui permet de ne pas s’exploser un tympan lorsqu’un morceau est subitement plus fort que le précédent. Le Siri, qui permet de commander vocalement son appareil, est également à proscrire.

Bref, toutes ces jolies fonctionnalités qui sont le petit plus de notre vie quotidienne représentent en fait un gros moins pour notre autonomie. Il y aurait également toute une série de services système à décocher tant leur utilité est discutable. On peut en profiter aussi pour retirer certaines applications non utilisées.

Il est également conseillé de ne pas utiliser l’iPhone trop souvent en mode caméra. Ni de prendre trop de photos. De ne pas consultez son appareil dans les transports en commun. De le laissez autant que possible en mode avion.

Tout ça pour finalement se demander si l’optimisation de la batterie de son smartphone ne nous recommande pas de laisser l’appareil à la maison, et d’utiliser un fixe, ou le téléphone d’un ami, lorsqu’on a un appel à passer…