C’était Anna Nicole Smith

Anna Nicole Smith est morte le 8 février 2007. Elle n’avait pas énormément de talent, sinon celui d’attirer les regards. Elle chantait comme une casserole et ses apparitions dans quelques films n’avaient que peu d’intérêt si elle était trop habillée.

En fait, Anna Nicole Smith était de ces filles qu’on retrouve en page centrale des magazines masculins. Postérisée en mai 1992 puis élue Playmate of the year 1993, elle se distinguait des traditionnelles sirènes de Playboy par son physique hors norme.

En plus d’être blonde et pulpeuse à souhait, l’égérie de la marque Guess avait un corps massif qui tranchait avec les tendances anorexiques de l’époque. Elle cultivait en outre un petit coté trash qui envoyait ses concurrentes dans le décor.

La jeune texane faisait irrésistiblement penser aux actrices hollywoodiennes des années cinquante, telles Jayne Mansfield ou Anita Ekberg, sans oublier Marylin Monroe qu’elle érigeait en modèle. Avec Anna Nicole Smith, les shoot photos oscillaient de l’esprit pin-up des années quarante aux scènes beaucoup plus évocatrices de l’esprit fin de siècle, entre érotisme et provocation.

Vickie Lynn Hogan, c’était son vrai nom, est morte le 8 février 2007, à l’âge de 39 ans. La nouvelle nous avait attristé mais pas réellement surpris.

La vie d’Anna Nicole Smith n’avait en fait rien de glamour. Épouse d’un milliardaire gâteux, elle avait hérité de sa fortune, mais avait dû se battre contre la famille du défunt pour en conserver une partie.

Tombée en dépression, elle se laissa aller à divers excès avant d’être récupérée par un show de télé-réalité pathétique où les projecteurs la rapprochaient moins de Marilyn Monroe que de la Peggy du Muppet Show.

En septembre 2006, trois jours après avoir donné naissance à une fille sans vraiment savoir qui était le père, elle apprit la mort de son premier fils âgé de vingt ans qui succomba à un excès de médicaments contre l’anxiété.

Elle le rejoindra cinq mois plus tard dans des conditions quasi-similaires. Son mari d’alors, l’avocat Howard Stern, sera inculpé quelques années plus tard pour conspiration avec les médecins qui prescrivaient des médicaments à sa femme dans le but de l’affaiblir.

Anna Nicole Smith était sans doute une brave fille. Elle est morte jeune, riche et belle, et c’est le souvenir qu’on souhaite garder d’elle. Le reste est trop glauque.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s