« Les mecs d’extrême droite, ce sont aussi des gens biens »

Alors que les messages de haine déferlent sur les réseaux sociaux, quelle attitude adopter ? Un internaute propose à chacun de montrer bienveillant vis-à-vis des auteurs de ces messages. Oui oui : bienveillant !


Il est loin le temps où le racisme ne provenait que du bout de la table familiale avec ce tonton un peu lourd, un peu bourré et finalement pas si méchant que ça. Aujourd’hui, les messages racistes déferlent sur les réseaux sociaux, notamment Facebook. Le phénomène a pris une ampleur considérable depuis la crise des migrants et le développement de sites peu regardants sur la déontologie.

« Je m’aperçois combien les militants d’extrême droite sont manipulés »

Face à ces posts d’une extrême violence, souvent accompagnés de commentaires haineux, on s’interroge sur l’attitude à adopter. Observer le silence ? Entrer dans la bataille au risque de se faire insulter ou même menacer ?

Si nous ne sommes pas aidés par  la complaisance bornée des modérateurs Facebook, voire globalement par l’indifférence des grands réseaux sociaux, certains internautes proposent de nouvelles pistes, comme Missor, un youtubeur parisien : se mettre à l’écoute, s’efforcer de comprendre, débattre avec courtoisie.

Première étape, sortir de sa zone de confort. Missor like de nombreuses pages politiques, et surtout celles pour lesquelles il partage peu l’opinion. Le but est de voir sur le fil d’actu toutes sortes de publications, y compris les plus éloignées de son champ de vision.

« Facebook, avec son système de like, ne te donne que des choses pour lesquelles tu es d’accord. C’est ça qui nous rend cons. Notre vision du monde se construit sur des informations orientées. Nous n’avons qu’une version lubrifiée de la réalité. Facebook ne nous propose que des choses que nous pouvons potentiellement aimer, rien qui ne nous contrarie.« 

Les pages se réclamant d’extrême droite proposent souvent des photos de personnes au faciès arabe ou africain, sans la moindre mention sur la provenance du cliché, avec juste un texte de haine, sans fondement. Ces montages photos souvent très viraux proviennent pour la plupart de sites de réinformation (quel mot terrible) où les articles sont clairement orientés. « C’est là que je m’aperçois que les militants d’extrême droite sont manipulés » explique Missor.

 

 

« Je vais vous surprendre : ce sont des gens biens« 

Les commentaires qui suivent les posts partagés ne font que renforcer la haine : Violeurs, terroristes, profiteurs, les pires insultes pleuvent sur les étrangers sans justification. C’est avec les auteurs de ces commentaires que Missor échange le plus souvent. En respectant cinq principes :

  • Garder son calme. La colère nous éloigne de la logique.
  • Être bienveillant. C’est l’état naturel de l’humain.
  • Faire preuve d’humilité. Nul ne détient la vérité absolue.
  • Ne pas chercher à avoir le dernier mot. Personne n’a raison ni tort.
  • Partager le plus sincèrement possible.

« J’échange avec ces gens qui mettent des commentaires. J’argumente. Je ne viens pas pour dire que c’est moi qui ai raison. J’essaye d’être bienveillant parce que, je vais vous surprendre : ce sont des gens biens. Oui, des gens biens ! Ils ont juste peur pour leur famille, pour leurs enfants.« 

« Ce qui leur manque, c’est seulement du savoir, de la connaissance. Ils n’ont pas forcément les ressources pour acquérir ces connaissances. Ils bossent pour nourrir leur famille, ils n’ont pas spécialement le temps ni l’envie de s’informer.« 

« Ils ont des gosses et il suffit qu’ils lisent un article à la con, et bing ! ça les touche. Leur peur se transforme en haine, et si celle-ci grandit, c’est proportionnellement à l’amour qu’ils portent à leur proches.« 

Le constat de Missor, surtout, est que le peuple français est aujourd’hui complètement fragmenté par les réseaux sociaux. Là où l’on devrait échanger, communiquer, débattre, chacun s’enferme et se rassure en parcourant son fil d’actualités. Missor a proposé à son audience de jouer son jeu : liker les pages que l’on n’aurait jamais liké, surtout les trucs que l’on déteste, les avis complètement opposés aux siens.

« Lisez les commentaires sans juger ceux qui les ont écrits. Vous prendrez conscience de la diversité de notre société. Beaucoup de gens ne partagent pas votre avis, mais ce n’est pas une raison pour ne pas aimer ces gens-là. Ce sont nos frères et sœurs, ils ont juste un avis différent du vôtre.« 

Un avis sur “« Les mecs d’extrême droite, ce sont aussi des gens biens »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s