Pierre Tchernia, Walt Disney et Astérix

C’est une grande part de notre enfance qui nous quitte avec la mort de Pierre Tchernia le 8 octobre 2016.

Pierre Tchernia était une sorte de professeur bienveillant, qui nous donnait du monde une image douce et rassurante.

Ses yeux rieurs, son visage ovale et sa voix douce attirait d’entrée la sympathie. Les sujets dont ils nous parlait avec passion touchaient directement notre imaginaire : la télé, le cinéma, Walt Disney, Astérix…

Ce monsieur dans la force de l’âge (plus vieux que papa mais plus jeune que papy) semblait tout savoir. Il faut dire qu’il était un pionnier de la télévision, avait participé aux mythiques Cinq colonnes à la une, qui ont défini les codes du journal télévisé.

Il est ensuite devenu la référence du cinéma dans le petit écran. Le nom de son émission, Monsieur Cinéma, deviendra l’un de ses surnoms les plus récurrents.

Pierre Tchernia, c’était Walt Disney. Représentant de la firme américaine en France, il fut le premier à diffuser à la télévision française les extraits des long métrages animés. Il avait même eu le privilège d’interviewer Walt Disney en personne.

Pierre Tchernia a souvent été croqué dans la bande dessinée, notamment par son ami Uderzo, qui utilise sa silhouette à plusieurs reprises dans Astérix, notamment le centurion Gazpachoandalus dans Astérix en Corse.

Pierre Tchernia croqué par Uderzo dans différents albums d'Astérix
Pierre Tchernia croqué par Uderzo dans différents albums d’Astérix

Tchernia peut d’ailleurs être considéré comme le troisième papa d’Astérix. Il a contribué aux débuts du petit gaulois au cinéma, conseillant Uderzo et Goscinny dans la version animée d’Asterix et Cléopatre en 1968. Trente-quatre ans plus tard, Alain Chabat fera appel à lui pour la voix off de Mission Cléopatre, le film live inspiré du même album.

Lucky Luke doit également à Tchernia son premier dessin animé long métrage, le fabuleux Daisy Town en 1971. En fait, lorsque René Goscinny se lançait dans le cinéma, Pierre Tchernia n’était jamais loin. Il a même réalisé Le Viager (1972), qui était un projet de Goscinny.

C’est un peu tout çà qui est remonté à la surface lorsque l’on a appris la mort de Pierre Tchernia, qui s’était discrètement retiré de la télévision depuis un bon moment.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s