CD Lyncelia "Forsaken innocence" (2016)

L’innocence perdue de Lyncelia

Le CD « Forsaken Innocence » est le troisième album de Lyncelia, un jeune groupe parisien qui utilise sans fausse note les codes de la musique gothique/cold des années 1980.

Lyncelia, c’est le nom de groupe adopté par Alexis, un jeune parisien épris de toutes formes de musiques, mais particulièrement attaché à reproduire les ambiances torturées des Sisters of Mercy, And Also The Trees, voire même de l’indépassable Pornography de The Cure.

Son troisième album « Forsaken Innocence » est sorti en mai 2016. Autoproduit, il s’inscrit dans la lignée des deux premiers, les déjà remarquables « Lovelorn » (2010) et « Assigned, for Disillusion » (2013).

La souffrance est très présente dans les neuf morceaux, et d’autant plus douloureuse que pas un ne dure moins de cinq minutes, certains n’étant pas loin d’atteindre le double.

Le tempo est lent mais cogne dur. De légères nappes synthétiques couvrent l’espace mais sont proprement hachurées par des lignes de guitares tranchantes et saturées. La voix, sombre et plaintive, quasi parlée, balance quelques mots mais accompagne la musique plus qu’elle ne chante. De temps en temps, une voix féminine apporte un peu de douceur.

Seul le troisième morceau « Unbound Pleasure » se détache un peu du reste avec des riffs entraînants et une rythmique soutenue. Paradoxalement, c’est ce morceau le moins représentatif du lot qui est mis en avant pour représenter l’album.

Lyncelia certes n’invente pas grand chose, mais maîtrise parfaitement l’univers qu’il s’est choisi. Là ou d’autres tombent dans les clichés du gothique et usent de cordes un peu grosses, Lyncelia apporte une fraîcheur et un vrai sens de la composition.

En 2015, Lyncelia avait surpris son monde en osant une reprise sombre et distordue de « L’aventurier » d’Indochine, un classique du rock français. Celle-ci ne figure pas sur l’album. Elle n’y aurait pas trouvé sa place.

 

Sur le web :

PS : Le 29 juin 2016, Lyncelia enregistre une session live à IDFM pour l’émission Fréquence Guasch où il joue deux morceaux de l’album (« Blind » et « Unbound Pleasure« ), deux plus anciens (« Lost – Anastasia » et « Diamonds« ) et une reprise de « L’aventurier » d’Indochine. A écouter sur Soundcould.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s