Exposition "Les esclaves oubliés de Tromelin" de Sylvain Savoia (Dupuis)

De Tromelin à Nantes

Le Château des Ducs de Bretagne à Nantes abrite du 17 octobre 2015 au 30 avril 2016 une exposition sur Tromelin et la dramatique histoire des esclaves abandonnés, qui a également inspiré la bande dessinée de Sylvain Savoia.

Le 31 juillet 1761, un navire négrier de la Compagnie Française des Indes orientales s’échoue sur une île minuscule perdue dans l’océan Indien à plus de 400 km de Madagascar. Avec l’équipage du capitaine Jean Lafargue, c’est quatre-vingt esclaves achetés en contrebande qui se retrouvent sur cet îlot de sable, à la végétation sommaire, où ne vivent que les fous de bassan, les tortues et les bernard-l’hermite.

A partir des débris du bateau, les survivants parviennent à en reconstruire un autre, plus petit et insuffisant pour embarquer tout le monde. C’est alors que le capitaine Lafargue prend la décision de n’embarquer que l’équipage blanc, laissant les esclaves sur l’île, avec les vivres, en leur promettant de venir les chercher au plus vite.

La promesse ne sera jamais tenue. Ce n’est que… quinze ans plus tard que les survivants, sept femmes et un bébé de huit mois, seront enfin recueillis par un navire, celui du commandant Tromelin. L’histoire met le continent en émoi. Il ébranle les consciences et bouleverse l’opinion. C’est le début du combat pour l’abolition de l’esclavage.

Deux cent cinquante ans plus tard, une équipe d’archéologues organise des expéditions sur l’île aujourd’hui connue sous le nom de Tromelin. Des artistes sont invités, comme l’écrivain Irène Frain, qui publiera le roman « Les Naufragés de l’île Tromelin » puis le dessinateur Sylvain Savoia, qui créera la magnifique BD « Les esclaves oubliés de Tromelin » sorti en 2015 chez Dupuis, dans la collection Aire Libre.

Le Château des Ducs de Bretagne à Nantes tient pendant six mois une exposition relatant le travail des archéologues et historiens pour reconstituer les conditions dans lesquelles ont vécus les esclaves oubliés sur l’île de Tromelin. Cette exposition donne une large place à la bande dessinée de Sylvain Savoia, à travers quelques planches et un espace réservée à son travail.

« Tromelin, l’île des esclaves oubliés« , c’est l’histoire d’une tragédie terrible mais également d’une belle aventure archéologique et d’un excellent travail de bande dessinée.

BD

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s